Articles

09/08/2017

Reconstruction terminée

posté à 18h28 dans "Saison 2017"

L'année passé j'avais participé au long de l'alpe sur un coup de tète, sous entraîné, sans aucun espoir de performance... c'était pour moi une étape pour sceller la fin de la galère avec mon genoux et pour espérer redonner un élan à la saison 2016 en retrouvant du plaisir ! Un an plus tard, cette course était dans un coin de ma tête depuis de long mois... Inscrit 15 jours avant, ce n’est pas réellement l'objectif de saison mais une course importante qui me tenais à cœur. Faute de pouvoir prendre par à l'embrunman en raison d'un calendrier déjà surchargé ce sera ma balade montagnarde de la saison.
Et cette fois, je sais à quoi m'attendre sur ce parcours de dégénéré... Nat dans une retenue d'eau proche des 12 degrés, 13 si les éléments sont avec nous, un vélo long de 120km comprenant 4 cols pour 3600m de D+ avec une ascension finale vers l’Alpe d'huez. Et enfin, une course à pied à 1800m d'altitude longue de 21 km et 400m de D+... Un sacré chantier mais une course magnifique organisé par un ancien champion du monde, le cocktail idéal pour se régaler et en prendre pleins les jambes !
Ma stratégie est claire : prudence et patience jusqu'au pied de l'alpe !
Le départ est donné, comme souvent ces derniers temps un petit groupe se détache et je me retrouve dans la cassure au milieu du second groupe... pas d'inquiétude. Vu La start list et le menu du jour pas besoin de s'énerver dans l'eau ! Je reste bien sagement au milieu de ce groupe durant les 2 boucles. Je sors de l'eau aux alentours de La 16e position en compagnie d'un grand nombre des "costauds" ... Quelques autres favoris pour le podium et le top 10 sont piégés dans un troisième groupe : merino kramer defillipis garcin arros ... la première partie du tryptique s'est déroulé pour le mieux !
25 km de faux plat descendant sur une nationale, rien de très glamour à raconté, quelques mecs me remontent, je laisse faire et reste les yeux rivés sur les watts : 280w NP, pas plus jusqu'au pied du premier col ! Sechilliene : 25 bornes de parcourues a 47 de moyenne 4" de mieux que l'an passé sur cette première portions sauf que cette fois j'ai vraiment gérer ! Les hostilités peuvent débuter avec le col de l'alpe du grand serre qui nous mène en 15km de 300 à 1200m d'altitude.
Je me calque sur Pacôme quelques mètres devant moi, petit coup d'œil sur mes watts, je grimpe aux alentours de 350w NP, j'avais prévu 320 sur ce premier col, ça reste conforme aux prévisions ! Les kilomètres défilent, je me sent bien, ça monte fort mais musculairement je suis plutôt facile... je reprend quelques gars qui se sont enflammé dans la vallée et je retrouve même julien allias pousspouss ... on échange quelqu'un mots puis chacun retourne à sa gestion ...
Un petit groupe mené par Erik merino me reprend à 4km du sommet je laisse partir et poursuit "tranquillement" en restant sagement autour des 320w. Le premier col est avalé à 16.5 de moyenne, je bascule aux alentours de la 14e position ... Et il y a encore des clients qui vont rentrer de l’arrière mais je reste dans la course pour une bonne place au scratch !
Une courte descente plus tard et j’attaque une longue vallée en faux plat direction du malissol... Belgy le 2nd du frenchman me reprend et je reste en sa compagnie jusqu'au pied du second col ... Dès le début de la pente Romain me reprend, derrière il y a julien accompagné de Thibault Humbert ... ça fais plaisir de retrouver les copains en course après avoir partagé les entraînements ensemble !
Et puis vu le niveau des gars, je ne suis pas trop mal ! Les kilomètres défilent, le petit groupe dans lequel je figure avec julien, Thibault Humbert et 3 autres gars navigue autour des 6´30" de La tète de course ... nous attaquons la remontée de la vallée de valbonnais, qui nous mène jusqu’au sommet du col d’ornon à 1300m. Je redoute cette partie mais je décide de me fier au gars du groupe.
Je reste en queue de groupe, en essayant d’être le plus vigilant possible au cas où l’un de mes prédécesseurs lâche le train… Je me replace à plusieurs reprises pour ne pas risquer de décrocher. Seul fais marquant des 6 prochains kilomètres, un espagnol qui se fait rappeler à l’ordre pour le drafting et un arbitre qui ne nous lâche pas d’une semelle (et tant mieux ! au moins la course est réglo) !
Les trois derniers kilomètre du col sont bien trop rapide pour moi, je suis largement au dessus de mes watts cible et je décide de lever le pied pour anticiper l'alpe.
Je termine le col d'ornon seul, en poursuivant mon plan de gestion. Je bascule au sommet autour de la 25e place. Apres une longue descente technique sur bourg d'Oisans la montée de l'alpe se profile,
On va voir si j'ai encore quelque chose Dans les jambes après 110 bornes de montagne à 31 de moyenne ... objectif : 1h01 soit 300w NP...
Dès la première rampe je crampe au niveau de l’ischio gauche... c'est de l inédit pour moi, je me mets en danseuse pour étirer et après quelques minutes la tension semble s'estomper...sans m’en rendre compte, me voila déjà au virage 15 à la Garde, maintenant fin de la gestion c'est un chrono de 10 bornes qui débute !
Malheureusement les jambes ne sortent plus rien, les puls et les watts ne grimpent plus. Il faut gérer ce passage à vide et attendre. Je décide d'être patient, je suis encore bien placé dans la course alors il faut limiter les dégâts et penser à la suite... À mi pente colin me double, comme à son habitude juché sur son CLM, il tire sur son cintre comme un malade. Je lui dis qu'il est fou de faire ça avec un clm et une lenti ... et à ce moment là je n'aimerai vraiment pas être à sa place ! Virage après virage je me rapproche de la t2, je débouche enfin au sommet pas mécontent d'en terminer avec le vélo ! Le zu es au sommet, il m'annonce 38e... 4h34 de vélo... 1h12' dans l'alpe, il est temps de partir se dégourdir les pattes sur la course à pied !
Je me calle sur mon rythme de croisière, je sais que le premier aller du parcours est la partie la plus difficile, il faut essayer de retrouver une foulée économique alors que les changements de rythme sont permanents... je double Collin et Pacôme qui se sont déjà mis à marcher, avec les bretons c'est tout ou rien visiblement ... Je décide d'adopter la stratégie iron à chaque ravitaillement : marcher quelques mètres le temps de boire et repartir. Le premier tour se passe bien, mes jambes retrouvent peut à peut de la fraîcheur (tout est relatif après 5h d'effort) et je trottine à 12km/h... J’essaie de relancer tout au long du second tour, les courbatures commencent à envahir mes jambes mais j'avance, je segmente le parcours en petites portions pour ne penser qu'à l'instant et au futur proche ... pas besoin de se dire qu'il reste 14km ... je double, je me fais doubler ... impossible de savoir qui es dans son premier tour, qui es dans son second. Ça a l'avantage de permettre de rester focaliser uniquement sur soi. Le passage au milieu de la station me permet de croiser les copains, zu, Antoine allias le puma, Anto ... les jambes sont dures mais je me régale ! Je croise sur la route de sarenne julien et romain qui visiblement ont décidé de terminer en footing ... je m'élance dans mon dernier tour, plus que 7km à serrer les dents et j'aurai enfin bouclé la boucle ... quand on vient de passer 6h15 à nager, pédaler et courir, la dernière demie heure semble dérisoire et pourtant il peut s'en passer des choses ... j'en ai souvent fait l'amère expérience ! Je sais qu'il faut rester concentrer jusqu'au dernier moment... 16h30 je savoure ma ligne d'arrivée qui viens clore cette belle journée de sport... 6h57' 49e au scratch et 25e français !
Vu le plateau présent c'est presque inespéré pour moi... j'ai passé une journée idéale, j'ai pris un plaisir énorme à jouer avec quelques pros en vélo et à faire un bout de chemin avec Romain et Julien ! Maintenant, c'est sur La reconstruction est définitivement terminée ...


 


Autre news:
17/10/2017 : Coupure avec dossards !
17/10/2017 : Road to chattanooga c'est fini !
17/10/2017 : 2*2 = ?
23/08/2017 : LD ou CD ?! Triathlon !
09/08/2017 : Relance !
17/06/2017 : Torchons chiffons carpettes
17/06/2017 : Récup active
21/05/2017 : Aixois de dernière minute
13/05/2017 : Ubberbiker... ou pas
13/05/2017 : On a dis sprint ...


» Consulter les archives

RSS